20 mai 2016

Quand la gastronomie investit la cafétéria


Depuis maintenant 7 ans, le Collège international Marie de France organise chaque année, en partenariat avec le restaurant Le Renoir de l’hôtel Sofitel, un repas gastronomique pour ses élèves. Un  événement qui fait bien des heureux…

Une expérience immersive dans le monde de la gastronomie

« C’était vraiment délicieux! » se plaisent à répéter les 525 élèves du primaire au secondaire qui ont dégusté le repas le 21 avril dernier.

« Au quotidien, avec l’appui de notre chef Joël Lock, qui vient lui-même du Sofitel, nous avons le souci d’offrir à nos élèves des repas de qualité, équilibrés et diversifiés, explique Marie France Loubier, responsable de la cafétéria du Collège. Avec le repas gastronomique annuel, nous allons un peu plus loin : nous leur faisons découvrir la gastronomie française en les plongeant dans l’expérience d’un grand restaurant ».


Placé cette année sous le thème des épices, le Chef Olivier Perret et son équipe ont concocté un menu qui marie subtilement produits frais au cumin ou à l’anis étoilé. Roland Del Monte, chef pâtissier, était aux commandes du dessert qui figure d’ailleurs sur la carte du restaurant du Sofitel.

Mais le plaisir des yeux ne se trouve pas que dans l’assiette. Pour l’occasion, le personnel du collège s’attache à transformer la cafétéria en salle de grand restaurant : nappes blanches, bouquets de fleurs fraîches, corbeilles à pain, verres à pied viennent parer les tables pour l’occasion. Et les chefs jouent le jeu : c’est coiffés de leurs toques qu’ils servent les élèves, pour ensuite venir à leur rencontre en salle.


Un éveil au goût par la dégustation

« Un bon chef c’est un chef qui est généreux et qui prend plaisir à donner, souligne Olivier Perret en signant les menus présentés par les élèves. J’aime venir à la rencontre des enfants, voir leurs réactions, discuter de ce qu’ils ont apprécié, comme de ce qu’ils ont moins aimé ». À écouter les commentaires enthousiastes des jeunes, c’est le saumon qui arrive en tête des préférences. « Moelleux, juteux, pas sec du tout… j’ai adoré! », clame Alexandre  en rapportant son plateau vide de toute trace de repas. Vient ensuite le Crousti-fondant au chocolat qui a séduit les élèves par sa combinaison de textures : « j’ai vraiment aimé le mélange de crème au chocolat, de petits morceaux de biscuits croquants et de petites billes au caramel », explique Alycia. Quant aux betteraves, si elles n’ont pas ravi tous les palais, Yasmine a quant à elle été conquise : « c’était la première fois que j’en goûtais et j’ai vraiment aimé! », s’exclame-t-elle, les lèvres rosies.






Des partenaires engagés

L’expérience gustative se poursuivra dans les cuisines du Sofitel pour certains. « Chaque année, nous organisons un concours de dessin de la maternelle au collège pour promouvoir la thématique du repas gastronomique explique Elodie Lacroix, responsable de la communication. Les deux gagnants, désignés par un jury composé de membres du CiMF et du Sofitel, retrouvent leurs dessins en guise de napperons sur les plateaux de leurs camarades et ont la chance de participer à une activité spéciale au Sofitel ». Cette année, ils rejoindront le chef pâtissier Roland del Monte pour préparer des glaces aux épices. Une expérience qui permettra aux deux élèves d’en apprendre davantage sur les techniques culinaires et le mariage des saveurs. De quoi faire émerger des vocations? « Peut-être, répond Marc Pichot, Directeur général du Sofitel. Mais, pour nous, le plus important, c’est de redonner à la communauté ».

Outre l’implication bénévole des équipes du Sofitel, qui constitue sans aucun doute un point clé de l’organisation de l’événement, l’école apporte également son soutien financier. « Nous voulons que ce repas reste accessible au plus grand nombre, souligne Régis Raufast, Proviseur du collège. La cafétéria faisant partie des services de l’école, nous pouvons nous permettre de l’offrir à seulement 8$, tout en visant un équilibre financier sur l’ensemble de l’année ».

Si avec le repas gastronomique, les élèves vivent une expérience sensorielle différente du quotidien, ils reconnaissent facilement que les repas habituels sont d’excellente qualité et répondent à leurs envies. La Commission menu, à laquelle siègent des élèves, s’applique d’ailleurs à tenir compte le plus souvent possible des avis et préférences des jeunes. « Étonnement, hamburgers et hot-dogs sont rarement réclamés. Au contraire, ils nous poussent à explorer d’autres territoires lorsqu’ils nous demandent des menus thématiques sur l’Amérique du sud, l’Éthiopie ou même la carotte » raconte Marie-France. Les élèves du collège seraient-ils des aventuriers du goût?



Inspirés par ce projet? Marie-France Loubier, responsable de la cafétéria, vous livre 3 clés de succès:




  • Ne pas hésiter à solliciter un restaurant qui partage les mêmes valeurs et lui proposer un partenariat
  • Bien définir les priorités et rôles de chacun pour s’assurer de maintenir de bonnes relations tout au long du projet
  • Jouer le jeu pour offrir une véritable expérience aux élèves : transformer l’espace, favoriser la rencontre de l’équipe du restaurant avec les élèves, remettre à chacun un menu…


Vous avez aimé? Abonnez-vous sur notre page Facebook pour ne pas manquer nos prochaines publications!
















Et pour encore plus de photos, visitez le site du Collège international Marie de France.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...