5 janv. 2017

Oser réaliser ses rêves

Crédit photo: http://happynewyearwishes2017s.com
Comme tout le monde en chaque début d’année, je fais la liste des projets que j’aimerais accomplir. Comme tout le monde, la liste est souvent longue, parfois farfelue! Une liste de « rêves que j’aimerais tant réaliser… ». En 2016, je me suis jetée à l’eau…
Depuis longtemps l’alimentation, le goût, la cuisine me passionnent. Gourmande, véritable allergique à la monotonie, j’aime cuisiner et explorer de nouveaux territoires alimentaires. J’aime transmettre aussi, particulièrement aux enfants, dont les miens. Grâce à mon parcours professionnel qui m’a donné la chance de travailler avec une foule d’experts en nutrition, sociologie, psychologie… je sais que les repères alimentaires et gustatifs se construisent dès l’enfance pour ensuite nous accompagner toute notre vie durant. Cuisiner pour et avec nos enfants dès le plus jeune âge, c’est leur offrir la chance d’apprendre à bien manger.

Fin 2015 me vient l’idée de démarrer un blogue pour donner aux parents le goût de cuisiner et d’impliquer leurs enfants. Rapidement les « mais » viennent concurrencer le projet à peine naissant : « mais je n’y connais rien en technologie, mais je n’aurai pas le temps, mais je n’ai pas de formation en cuisine, juste de l’expérience en cuisine familiale… ». Malgré tout, je décide d’aller de l’avant : je ressens profondément en moi le besoin de passer à l’action.

Je consacre le Temps des Fêtes à décider du nom du blogue, créer le logo, structurer le site, rédiger les premiers billets. Fin décembre, 1, 2, 3… je cuisine! voit officiellement le jour.
Puis je publie la première recette : le Tofu à la japonaise qui figure en 1ère place des recettes préférées de la famille et qui représente bien ce que je veux partager : des recettes faciles, gourmandes, rapides, accessibles, favorisant l’alimentation responsable et qui peuvent être facilement réalisées avec des enfants.
Suivent ensuite des billets sur les avantages de transmettre le plaisir de cuisiner aux enfants, l'éducation du goût, des astuces pour sauver du temps en cuisine, des nouveautés et tendances alimentaires dans ce monde en perpétuelle évolution.

Avec un an de recul, je me rends compte à quel point se lancer dans cette aventure est riche d'expérience et m'a profondément nourrie. 


Le pouvoir de la détermination

Avec de la détermination, de la persévérance, du travail on est capable de surmonter beaucoup de défis! Et des défis, j'en ai eus... surtout sur le plan techno! Un blogue, un site web... tout ça paraît bien simple de nos jours, avec tous les outils dont on dispose. Mais si l'accès aux plateformes est facile comme bonjour, les paramètres en arrière sont tout aussi complexes! Heureusement, la blogosphère est remplie de blogueurs généreux, ravis de partager leurs "tutos" pour aider les débutants comme moi à ajouter des applications, jouer dans le code HTML. Mais même avec leur support, le défi demeure constant: les plateformes évoluent tellement vite et tellement souvent qu'eux-mêmes ont parfois du mal à suivre...
Autre défi: celui du temps. Je ne peux pas consacrer tout mon temps au blogue. J'ai ma famille, mon travail, mes autres activités (j'aime aussi sortir de ma cuisine!). Impossible de tout faire sans un minimum d'organisation, mais surtout sans être profondément engagée dans cette aventure. Faire vivre le blogue est devenu pour moi une priorité et j'ai organisé mon temps conséquence, consacrant soirées et matinées de fins de semaine (heureusement, je me lève tôt: ça aide!) à explorer, lire, rédiger.

Des moments de partage fabuleux

1, 2, 3... je cuisine! c'est aussi une aventure collective: sans le soutien, les encouragements de mon mari, Antoine et de mes deux enfants, Camille et Clément, jamais je ne serais arrivée là!
Grâce au blogue, nous avons partagé des moments fabuleux en famille. Tout le monde a joué le jeu, tant pour prendre en photo les plats mitonnés, que de se laisser photographier en cuisine, pour tester de nouvelles recettes, élire chaque semaine ses "recettes coup de cœur" ou participer à des ateliers culinaires... Si vous les interrogez, ils vous raconteront sûrement ma folle routine pour prendre les plats en photo (on est loin du studio de photo professionnel avec styliste culinaire… mais plutôt dans le « commencez-sans-moi-j’arrive ! » pendant que je cours placer l’assiette contenant la réalisation du soir sur la table devant la fenêtre de la salle à manger pour bénéficier au mieux de la lumière naturelle!) ou les grains de folie que la vue de l’appareil photo a déclenché alors qu’ils préparaient un gâteau… moments que j’ai immortalisés, et partagés avec plaisir ! 

Et puis, il y a vous. Vous qui visitez le blogue, « aimez » et partagez les billets sur Facebook, ajoutez vos commentaires, partagez les photos de vos enfants en cuisine pour inspirer d’autres parents à se lancer... Chacune de ces actions a fait une différence.

Des rencontres extraordinaires

Enfin, grâce à 1, 2, 3... je cuisine!, j'ai fait des rencontres extraordinaires. J'ai rencontré des gens qui comme moi, aiment cuisiner, veulent partager, motiver les familles et les enfants à cuisiner. Des gens qui sont animés d'une soif d'entreprendre inspirante. Des experts dans leur domaine, avides de transmettre leur savoir.
Ces rencontres sont à l’origine de nombreux billets, dont les prochains « Portraits de famille en cuisine » qui mettent à l’honneur des familles, heureuses de partager leur expérience et de témoigner de ce que la cuisine apporte à leurs enfants.

1, 2, 3… je cuisine ! en chiffres

Je suis sûre que vous vous demandez ce que ça donne en termes de chiffres. Alors voilà:
  • Depuis le lancement du blogue, j'ai publié:
    • 100 billets exactement : recettes, trucs et astuces pour sauver du temps en cuisine, s'organiser avec la fameuse boîte à lunch, articles sur des rencontres, des découvertes, des réflexions...
    • Au moins 100 photos (minimum 1 par billet): plats finis, étapes de préparation, famille en cuisine... 
  • Et depuis le 29 janvier 2016 (date à laquelle j'ai réussi à installer Google Analytics sur le blogue et à exclure les connections provenant des ordinateurs de la famille... quand je vous disais que j'avais eu des défis techno à relever 😋), le blogue affiche:
    • 3660 sessions
    • 2455 visiteurs
    • 7476 pages vues
  • Quant aux résultats de la page Facebook:
    • 231 abonnés, dont les 2/3 ne sont pas mes "amis"
    • Plus de 69 000 utilisateurs uniques qui ont vu les billets publiés

C'est certain, on est loin des statistiques du site web de Ricardo ou de Cuisine futée, parents pressés. Mais je suis fière des résultats obtenus, à temps plus que partiel, le tout sans achat publicitaire. Et puis, c'est mon "bébé", alors...
Bien sûr, ce n'est pas parfait: je ne suis pas toujours mon calendrier éditorial, j'ai du retard, les photos pourraient être plus belles, la mise en page du site pourrait être améliorée... C'est vrai, mon projet a plein de défauts, mais il a au moins un mérite: celui d'exister et de contribuer à me réaliser.



Pour l’année 2017, bien d'autres projets sont venus compléter la liste: animer des ateliers culinaires avec les enfants, avec les parents, écrire un livre de cuisine, collaborer à d'autres initiatives faisant la promotion de la cuisine... Reste à réfléchir celle(s) que je vais davantage mettre de l'avant.

À l’image de Jacques Brel (1968), « je vous souhaite des rêves à n’en plus finir… et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns ». Rappelez-vous : il suffit de poser la première action pour y parvenir… et plus que le résultat final, ce que vous allez vivre va tellement vous enrichir...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...