22 avr. 2016

Quand cuisiner devient soudain plus facile : nos coups de cœur du SIAL 2016

Même si l'on connaît tous les avantages à préparer ses repas plutôt que de faire réchauffer un plat prêt à manger, on est rarement contre les petits coups de pouce qui rendent plus faciles nos vies super remplies!

Nous avons donc pris d’assaut le Salon International de l’Agro-alimentaire (SIAL) 2016 de Montréal pour dénicher ces fameux produits qui nous permettent de cuisiner plus facilement. Au palmarès de nos coups de cœur : les poireaux prêts à cuisiner de Cultures de chez nous et la cuisine sous vide basse température de Testek.

Complètement poireau : des poireaux prêts à cuisiner

On adore la saveur légèrement sucrée du poireau dans les quiches, les soupes… mais on le délaisse souvent parce qu’on n’a pas le temps – ou l’envie! – de l’éplucher et de le laver. Les Cultures de chez nous ont trouvé une façon de remédier à cela en offrant les poireaux lavés, tranchés ou en mignons (la partie blanche du poireau, sans les racines et sans les feuilles vertes), prêts à venir parfumer nos recettes!

Les poireaux sont cultivés dans la région du Centre du Québec ou importés de France puis lavés, tranchés, ensachés sur place pour une meilleure conservation. Direction ensuite votre épicier ou ils sont offerts à un prix tout à fait respectable. Faites le calcul :
1 poireau (en moyenne 150 g) = environ 2$
1 sachet de poireaux tranchés (250 g) = environ 2$. Sachant que vous gagnez du temps et que la totalité du contenu du sachet est utilisable, l’opération est gagnante!
Visitez leur site completementpoireau.com pour des recettes gourmandes et originales.



Cuisson sous vide à basse température

Si la cuisson sous vide à basse température était auparavant réservée aux Chefs des grands restaurants tant l’équipement était coûteux, cette technique devient progressivement accessible à tous.
Le principe est simple: l’aliment, placé dans un sachet sous vide à l’aide d’une machine à emballer sous vide, est cuit dans un bain-marie à des températures allant de 55-65C pour les viandes et poissons à 85C pour les légumes plus durs comme les carottes par exemple. Le temps de cuisson est certes plus long, mais l’équipement permet de la contrôler… et donc de ne plus s’en occuper !

Autre avantage – et non des moindres : enfermé hermétiquement dans le sachet sous vide, l’aliment va cuire dans son jus et conserver ses nutriments et sa saveur, tout en affichant une perte de poids minime (5% en moyenne contre 20 à 30% avec un mode de cuisson traditionnel comme le four ou la poêle).
Nous avons eu la chance de déguster du saumon cuit à basse température: moelleux, juteux, savoureux... bref, absolument délicieux!


Écoutez Yan Garzon, Chef corporatif chez Testek, qui nous parle de cette technique et de ses avantages.




Vous avez aimé? Abonnez-vous sur notre page Facebook pour ne pas manquer nos prochaines publications!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...