10 avr. 2016

Cuisine rapide, dangereusement santé et délicieuse – Silence, on tourne!


Depuis la rentrée scolaire 2015, les élèves de Secondaire 3 du Collège Mont-Royal explorent l’univers culinaire et la nutrition en filmant leurs recettes.
Rencontre avec Vincent Ouellet, professeur de Sciences, initiateur de ce projet.





« Je voulais renouveler ma façon de transmettre, essayer autre chose » explique Vincent Ouellet. Si l’alimentation et les mécanismes de digestion sont au programme de Secondaire 3, la façon d’explorer ces thèmes relève de la décision du professeur. À une approche théorique ou abstraite, Vincent Ouellet a choisi une approche concrète et expérientielle. « Je voulais amener les élèves à réfléchir à leur alimentation, mais aussi leur permettre de développer leurs compétences culinaires, qu’ils soient capables de faire des recettes par eux-mêmes ».

Des capsules vidéo culinaires entièrement réalisées par les élèves

C’est ainsi que ses élèves se sont vu confier une mission : concevoir et réaliser une capsule vidéo les mettant en scène dans la réalisation d’une recette et la présentation des aliments qui la composent. Par groupe de 4 à 5 jeunes, ils sélectionnent une recette, élaborent un scénario, filment les scènes, effectuent le montage, la mise en musique, voire même ajoutent des effets spéciaux à leur production. « Ils peuvent laisser libre court à leur imagination, ajoute Vincent. Dans la mesure où ils respectent un cahier des charges simple : la recette doit être préalablement approuvée par mes soins et chaque plan ne doit pas durer plus de 7 secondes pour que le vidéo reste dynamique ». Le matériel – caméras, micros, salles à écran vert, salle de montage – est ensuite mis à leur disposition. « À 15 ans, les jeunes sont très à l’aise avec l’Internet : c’est là qu’ils vont chercher de l’aide. L’Internet regorge de tutoriels qui leur donnent toutes les bases nécessaires pour tourner leurs plans ».
Un tel projet demande du temps : impossible d’utiliser uniquement le temps des cours. Toutes les phases de conception et de production ont donc lieu en dehors. « Il ne s’agit pour autant pas d’une activité parascolaire. La présence est obligatoire! » souligne Vincent. Des problèmes de présence? « Très peu, s’exclame Vincent. Avec le vidéo, tout le monde y trouve son compte, les filles comme les garçons, car souvent les filles sont moins intéressées par la techno ».


Des smoothies pour inscrire le sujet de l’alimentation au quotidien

Il faut dire que pour maintenir l’intérêt de ses élèves tout au long de l’année et pour faire en sorte que le thème de l’alimentation soit ancré dans le quotidien, Vincent a instauré un autre rituel hebdomadaire : préparer un smoothie en fin de cours. Là encore, ce sont les jeunes qui dirigent les opérations. Toujours par groupe de 4-5, ils apportent à tour de rôle les ingrédients de leur choix – fruits et légumes frais ou surgelés, yogourt, lait…- , puis installés face à la classe, ils assurent la démonstration sous le regard de la caméra. Vient ensuite le temps de la dégustation : les 30 verres sont alignés pour recevoir le breuvage, chacun goûte et partage ses impressions. Trop acide, pas suffisamment onctueux, belle couleur verte. « Au début, je les laissais faire leurs propres expérimentations. On a eu quelques fois des résultats mitigés. C’est bien pour démontrer qu’une bonne recette est affaire d’équilibre dans les saveurs, mais pour ne pas les décourager, j’ai préféré investir dans un livre de recettes de smoothies. Ils peuvent bien entendu les adapter, mais au moins, ils ont une base ».
Ce projet a attiré l’attention du Centre de recherche communication et santé de l’UQAM. « Nous nous intéressons au rôle du vidéo sur la transmission des saines habitudes alimentaires auprès des jeunes : nous voulons évaluer si la conception et la réalisation du vidéo permet aux jeunes de mieux mémoriser et intégrer ces principes dans leur vie quotidienne. Nous explorerons aussi l’impact de publication des vidéos sur la page Facebook, notamment auprès des familles » déclare Christine Thoër, en charge du projet.

Et les élèves dans tout ça, qu’en pensent-ils? « Ils adorent ça! Ils me demandent même d’en faire plus… Ça arrive rarement dans la carrière d’un prof! » conclue Vincent.


Découvrez en images les conseils de Vincent Ouellet.


Suivez Cuisine rapide, dangereusement santé et délicieuse sur Facebook.


Vous êtes enseignant et vous avez mis en place un projet sur le thème de la cuisine dans votre classe? Envoyez un courriel à contact@123jecuisine.com et nous nous ferons un plaisir de partager votre expérience!


Vous avez aimé? Abonnez-vous sur notre page Facebook pour ne pas manquer nos prochaines publications!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...