28 févr. 2016

Cuisiner en toute sécurité avec les enfants


Quand on parle de faire entrer les enfants dans la cuisine, l’une des premières réactions que cette pensée déclenche est : attention – danger!


Il est vrai que la cuisine est l’une des pièces les plus dangereuses dans la maison : tous âges confondus, 15% des accidents domestiques se produisent dans cette pièce. Pour autant, la peur des accidents, petits ou grands, ne devrait pas devenir un argument pour interdire à nos enfants d’y entrer ou de les impliquer dans la préparation des repas. Tout comme on leur apprend à descendre un escalier, à traverser la rue ou à faire du vélo, on peut leur apprendre à adopter les bons gestes dans une cuisine.


Voici les réflexes à adopter pour déjouer les pièges de la cuisine...




Objectif vigilance

Pour commencer...

Plaque de cuisson 

Tournez systématiquement le manche des casseroles, poêles et faitouts vers l’intérieur de la plaque de cuisson pour éviter de les accrocher ou que le plus petit soit tenté de les attraper. Et si vous avez une gazinière, pensez à ranger les allumettes et allume-gaz.

Apprenez-lui très tôt à ne jamais approcher ses mains de la plaque de cuisson, car elles restent chaudes longtemps après utilisation.


Four micro-ondes 

Très pratique pour faire fondre le chocolat ou le beurre, réchauffer le lait ou même cuire certains plats, le four micro-ondes n’est pas sans danger. Apprenez à votre enfant à utiliser les maniques lorsqu’il sort un récipient du four et à éloigner son visage lorsqu’il enlève le couvercle ou le papier sulfurisé pour se protéger de la vapeur très chaude qui s’échappe alors du récipient.

Laissez-le appuyer sur les boutons pour programmer la durée d’utilisation.


Four traditionnel

Si votre four est à hauteur d’enfant et qu’il ne possède pas de double-porte isolante, montrez-lui que la porte du four peut être chaude en approchant sa main pour qu’il ressente la chaleur et expliquez-lui qu’il est important de rester à distance pour ne pas se brûler. Si vous avez des tout-petits, investissez dans une grille de protection pour avoir l’esprit tranquille. Lorsque vous sentez que votre enfant est prêt à mettre et sortir les plaques de muffins et autres moules du four, restez à proximité pour vous assurer qu’il enfile les maniques, places ses mains gantées au bon endroit…


Apprenez-lui à allumer le four et à programmer la température.


Robot ménager 

Idéalement, utilisez un branchement situé au-dessus du plan de travail pour éviter que le cordon traîne au sol, ce qui pourrait provoquer des chutes ou inciter le plus petit à tirer sur cette « liane ». Lorsque vous râpez des carottes ou du fromage, utilisez systématiquement le poussoir et expliquer qu’il est strictement interdit de mettre les doigts dans le bol lorsque vous mélanger ou hacher des aliments.


Proposez-lui d’appuyer sur le bouton pour démarrer l’appareil.

Couteaux

Rangez les couteaux et apprenez-lui à tenir et utiliser un couteau en toute sécurité: les doigts « en araignée » pour maintenir l’aliment. Ne les laissez jamais tremper dans l’évier rempli d’eau.


Équipez-le d’un couteau en plastique et proposez-lui de couper les aliments mous comme la banane, l’avocat, la fraise, le tofu, avant de passer à des aliments plus durs comme la courgette, la pomme, la carotte


Mandoline

Cet instrument est définitivement pratique pour émincer finement et rapidement les oignons, les pommes de terres… mais est assurément très difficile à manier en toute sécurité! Gardez la mandoline à distance et sensibilisez votre enfant sur la « lame de rasoir ».

Faites des démonstrations et profitez-en pour insister sur l’emplacement des mains… Attendez que votre enfant soit vraiment à l’aise dans la coordination des mouvements pour lui donner l’opportunité d’utiliser la mandoline et commencez par des aliments fermes mais pas durs, comme la tomate ou la courgette

Lave-vaisselle

Un bon cuisinier range et nettoie ses ustensiles, mais attention aux couteaux et fourchettes placés pointes vers le haut. C’est peut-être l’opportunité de commencer à les mettre pointes vers le bas…

Proposez-lui de placer tous les ustensiles utilisés dans l’évier : vous les laverez pour lui, histoire de ne pas le décourager J. Vous pouvez aussi lui demander de les ranger dans le lave-vaisselle en insistant sur la prudence.



Les secrets d’un apprentissage réussi


L’enfant apprend beaucoup par imitation : il est tenté de reproduire les gestes qu’il voit effectuer par les adultes autour de lui. D’où l’importance de commencer soi-même à adopter les bonnes pratiques. 
Comme le souligne la neuropsychologue Sarah Lippé*, spécialiste des mécanismes d’apprentissage de l’enfant, il est ensuite plus réceptif à l’apprentissage multimodal, c’est-à-dire lorsqu’il reçoit une combinaison d’informations visuelles et auditives par exemple. C’est pourquoi il est recommandé de lui expliquer les comportements adéquats en joignant le geste à la parole, avant de les inciter à les mettre en pratique. 
Enfin, il ne faut pas oublier que les apprentissages étant connectés aux émotions, la démonstration devra se faire dans un climat positif et tout progrès devra être valorisé comme il se doit.



Vous avez aimé? Abonnez-vous sur notre page Facebook pour ne pas manquer nos prochaines publications!




*Journée-conférence des Producteurs Laitiers du Canada - 15 février 2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...