6 janv. 2016

Lutter contre le gaspillage: on peut tous s'y mettre!

Les chiffres sont alarmants: les Canadiens mettraient en moyenne l'équivalent d'un sac d'épicerie par an littéralement à la poubelle. Ce qui représenterait pas moins de 1 600$ jetés par la fenêtre tous les ans. De quoi réagir, non?

Alors que le prix des aliments va (encore) augmenter en 2016 - de 4% en moyenne selon le Food Institute, les stratégies anti-gaspillages ont tout lieu de se développer.

Si les épiceries commencent à valoriser les "fruits et légumes moches" (voir la série d'articles d'Éric Ménard qui donne un bon aperçu des initiatives actuelles) ou offrent leurs invendus à La tablée des chefs pour qu'ils soient redistribués aux familles dans le besoin, que pouvons-nous faire en tant de "consommateurs responsables".

Après exploration, j'ai identifié 5 niveaux d'action.






5 actions pour lutter contre le gaspillage

  • Mieux conserver les produits frais: on achète, on est tenté par les rabais, puis on stocke et... on les oublie ou on n'a finalement pas le temps de les préparer et, direction la poubelle! En surfant sur internet on trouve une foulée de "trucs" pour prolonger la durée de vie des produits frais... parfois contradictoires certes, mais il y a sans aucun doute matière à exploration.
  • S'organiser pour préparer / utiliser / consommer les produits frais achetés et adapter nos achats en fonction de notre disponibilité, justement pour éviter de perdre tous les beaux produits qu'on a achetés.
  • Développer sa créativité pour cuisiner les restes: je ne suis définitivement pas une adepte de la routine alimentaire. Manger la même chose tous les soirs jusqu'à épuisement du stock, très peu pour moi. J'ai besoin de diversité, d'innovation, de surprises gustatives. Conclusion: il me faut des idées pour apprêter différemment les restes.
  • Cuisiner la "juste" dose ou cuisiner en grande quantité et congeler, toujours pour satisfaire mon envie de diversité tout au long de la semaine. Ça ne signifie pas qu'on doive passer des heures en cuisine! Mon approche: cuisiner plusieurs plats en même temps à partir d'un même produit. Exemple: à partir de boeuf haché, transformer la moitié en sauce Bolognaise et l'autre en boulettes à la marocaine, de quoi rythmer la semaine. L'autre approche de cuisiner en grande quantité puis congeler a ses avantages, mais à moyen terme.
  • Tirer profit des "produits fatigués": avant de passer à l'étape poubelle, offrir une dernier chance aux fruits et légumes défraichis en les transformant en tartes, soupes, smoothies, tartinades...

Voilà une liste d'options motivante, n'est-ce pas? 

Retrouvez mes trouvailles, trucs et astuces dans les rubriques suivantes:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...